C'est parti pour mes lectures du mois d'avril 2023! Pour être honnête, après avoir débuté le Prieuré de l'Oranger mi-mars et ses 950 et quelques pages, je ne pensais pas lire beaucoup plus que lui au mois d'avril et finalement, j'ai plutôt pas mal géré...

  • M.A.MURAIL, Simple   jeunesse

IMG_20230406_120759_341[1]

Quand à la fin d'un livre tu vas voir à quelle date il a été écrit ce n'est pas spécialement bon signe...

Simple a 22 ans en vrai mais 3 ans dans sa tête. Depuis la mort de sa maman, il vivait dans une institution dans laquelle il dépérissait jusqu'à ce que son frère de 17 ans vienne le récupérer et l'emmène vivre avec lui dans une coloc de jeunes étudiants.

J'ai eu quelques problèmes à la lecture de ce roman: la notion de consentement d'abord mais c'est vrai qu'en 20 ans le monde a beaucoup bougé là dessus donc je peux admettre qu'en recontextualisant le texte certains propos que je trouve problèmatiques dans de la littérature jeunesse aujourd'hui n'aient pas posé problème autrefois.

Ensuite la vision du handicap par la société et sa prise en charge m'ont semblé plus proche de celle qu'elle aurait pu être dans les années 70 qu'à l'aube des années 2000. Mais là j'ai peut être un regard biaisé sur la question.

Malgré tout j'ai retrouvé dans Simple de nombreux éléments qui font que j'aime les romans de Marie Aude Murail: l'humour, la tendresse, les personnages adultes totalement à la ramasse et une histoire de vie qui m'a parfois mis les larmes aux yeux mais sans une once de pathos.

Je suis contente d'avoir rencontré Simple malgré tout je ne suis pas sûre que c'est un texte que je recommanderai à des collégiens actuellement.

 

  • S. SHANNON, Le Prieuré de l'Oranger   fantasy

IMG_20230411_190235_438[1]

J'ai terminé le Prieuré de l'oranger de Samantha Shannon. Si j'ai pris énormément de plaisir à lire ce one shot de fantasy, ce ne sera malgré tout pas un coup de cœur.

Si j'ai aimé que l'autrice développe une aventure très riche de fantasy dans un one shot (ce qui est très rare dans ce genre) j'ai été parfois un peu frustrée de la facilité avec laquelle certaines quêtes se résolvaient. De même j'avais envie d'en savoir plus sur les différents peuples, les différentes magies, j'aurais aimé mieux connaître certains personnages... Mais dans ce cas là il aurait fallu plusieurs tomes (c'est le serpent qui se mord la queue).

Malgré cela, en dehors d'une romance qui ne m'a pas du tout convaincu. J'ai trouvé que l'intrigue se tenait très bien. Il est à noter aussi que l'on retrouve de la diversité dans ce roman.

L'intrigue de fond: "alors qu'une menace enfouie depuis un millénaire s'apprête à refaire surface les différents peuples et pays pourront-ils dépasser leurs déchirements internes ainsi que leur antagonismes religieux pour faire front commun ?" n'est pas la plus originale mais l'autrice a su créer des personnages forts dont le destin va nous tenir en haleine.

Si ce roman ne détrônera pas mes chouchous en fantasy, j'ai vraiment aimé le découvrir et je lirai le prequel avec grand plaisir.

  • L.M. MONTGOMERY, Anne d'Ingleside

IMG_20230424_154939_062[1]

Oh Anne, très chère Anne, où es-tu donc passée ? Je t'ai cherché partout à Ingleside et t'ai à peine aperçue...

Avant la sortie d'Anne et la Vallée Arc en ciel j'ai voulu me mettre à jour dans la série et j'ai lu Anne d'Ingleside de Lucy Maud Montgomery. Malheureusement dans ce tome il est bien peu question d'Anne mais principalement de ses 6 enfants. Seul le chapitre d'ouverture et celui de clôture sont consacrés à notre héroïne.

Ça ne m'aurait pas dérangé que le tome soit centré sur les enfants si malgré tout nous avions senti la présence d'Anne (par exemple un des protagonistes dit à l'un des enfants il paraît que votre mère vous élève comme des scientifiques) j'aurai adoré voir Anne élever ses petits mais non on l'aperçoit seulement le soir pour consoler, elle est la femme du Docteur, même Susan a un rôle plus important ici, on n'a pas l'impression qu'elle occupe sa maison...

En plus du manque évident de l'héroïne j'ai trouvé que le roman était parsemé de petites mesquineries: les pauvres sont sales et moqués, les méchants sont gros... Même Anne a des sentiments qui ne lui ressemblent pas. Ce tome n'est pas aussi lumineux et bienveillant que les autres à mon avis. Il n'est pas déplaisant à lire mais il ne reflète pas le début de la série. Le fait qu'il ai été écrit près de 20 ans après la fin de la saga explique sûrement cela.

Même si j'ai été déçue par ce tome-ci j'ai malgré tout prévu de terminer la série (le tome 7 ayant été écrit 2 ans après le tome 5 je suis sure de retrouver un cohérence narrative). Vous l'avez lu ? Vous en avez pensé quoi ?

  • D. PENNAC, Chagrin d'école

IMG_20230430_123622_866[1]

Dans Chagrin d'école Daniel Pennac nous livre son passé de cancre pour en venir à explorer l'école de la République et ses élèves.

Si les réflexions qu'il développe sont intéressantes, j'ai trouvé que l'intérêt des chapitres était assez inégal. J'aurais aimé aussi parfois que l'on creuse un peu plus profondément certains sujets.
Ce livre n'est pas une révélation ni un coup de cœur, je pense cependant qu'il est intéressant de le lire si on s'intéresse aux questions liées à l'éducation et l'instruction.

 

Et voilà mon bilan du mois d'avril! Je ne pense pas cette année participer au challenge du mois de la fantasy de Pikiti bouquine même si j'espère lire un peu de mon genre préféré malgré tout (l'Assassin royal m'appelle de toutes ses forces!!!). Et vous vous avez des envies de lecture pour le mois de mai?