41OATImE5uLAu mois d'août, j'ai encore lu un jeunesse de chez Hachette roman cette fois grâce à Netgalley.

Le résumé: La jeune Iliade a un don merveilleux : le pouvoir de donner vie aux mots et aux histoires. Ce don fait d’elle la bibliothécaire la plus célèbre de tout le royaume d’Esmérie. Le matin où elle reçoit une demande en mariage presque anonyme, elle n’est sûre que d’une chose : son prétendant est un membre de la famille royale ! Bien décidée à comprendre qui s’intéresse à elle et surtout, pourquoi cette personne lui propose un contrat de mariage si avantageux, Iliade se rend dans la capitale. Là-bas, elle découvre les fastes de la cour… et la froideur de son fiancé. Pourtant, elle finit par s’attacher et à lui et se retrouve, bien malgré elle, propulsée au cœur d’intrigues et de complots auxquels rien ne la préparait.

Mon avis: Je suis un peu triste de faire cette critique car ma déception à l'égard de ce titre est à la hauteur de l'attente que je plaçais en lui.

Sur le papier il y avait tout ce qu'il fallait pour me plaire, une héroïne plongée dans les livres à laquelle j'allais pouvoir m'identifier, un univers fantasy et des complots politiques le tout saupoudré de romance et de références littéraires.

Malheureusement pour moi j'ai trouvé les personnages et les situations très convenus et assez plats. Pendant plus de la moitié du roman il ne se passe rien, on déambule avec Iliade au milieu de Babel, les descriptions sont plaisantes, les références littéraires aussi mais je me suis demandée ce que j'étais en train de lire: toujours pas l'ombre d'un fiancé, toujours pas de conflit... à ce point là je savais que sur les plages le sable est vert et qu'on peut prendre un cerf volant pour se déplacer mais c'est tout. L'action s'accélère dans les cinquante dernières pages, ça s'accélère tellement qu'on n'a même pas le temps de sentir monter la tension que tout est réglé et terminé.

Bref, j'ai trouvé que ce titre avait beaucoup de potentiel malheureusement pour moi je n'ai pas réussi à embarquer dans le récit. Toutefois en lisant les autres critiques il semble que je sois minoritaire avec cet avis, tant mieux pour l'auteur.

L'arrache-mots est une histoire librement inspirée (et totalement assumée) de la Passe-Miroir de Christelle Dabos, personnellement je ne vois pas l'intêret de réécrire une histoire surtout si c'est pour faire beaucoup moins bien. D'ailleurs pour les lecteurs de la Passe-Miroir, le dernier tome sort fin novembre 2019!!!!

Si malgrè tout le titre vous interresse (parce que vraiment partout il est noté autour de 4 étoiles) je dirais qu'il s'adresse à des lecteurs d'au moins 12 ans, il n'y a pas de violence mais les références littéraires si elles sont expliquées à la fin de chaque chapitre peuvent malgré tout freiner la lecture des plus jeunes.