41gcioBIFBLVoici un nouveau roman que j'ai eu l'occasion de découvrir grâce à NetGalley. Les romans qui se placent dans des landes froides et inhospitalières et les polars scandinaves sont mes choix de prédilection l'été, je ne sais pas trop pourquoi... peut-être parce qu'ils m'apportent un peu de la fraicheur qu'il me manque dans la vraie vie.

Ici pas de bol la majorité de l'intrigue se déroule pendant une canicule à Stockholm...

L'histoire: Annika Bengtzon est chargée de répondre aux appels de la Hot Line de La Presse du soir, quotidien suédois à sensation où elle est stagiaire. Un jour, un anonyme lui livre un scoop : le corps nu d'une jeune fille a été découvert dans un cimetière de Stockholm. Elle a visiblement été étranglée. C'est le meurtre de l'été ! Le rédacteur en chef met Annika sur le coup. La victime s'appelait Josefin, elle n'avait que dix-neuf ans et travaillait au Studio Sex, une boîte de nuit porno. Contre toute attente, son enquête la conduit à un ministre. Comment s'est-il retrouvé impliqué dans cette affaire sulfureuse ? Quels secrets cache-t-il ? Pour devenir journaliste, Annika va devoir le découvrir. Mais à quel prix ?

Mon avis: le résumé nous promet du sexe, des politiciens véreux et un meutre, on est d'accord c'est aguicheur mais personnellement c'est un cocktail qui a tout pour me plaire (chacun ses vices ^^).

Liza Marklund, l'autrice, nous embarque très vite dans l'intrigue, à peine le temps de planter le décor: le corps est découvert. Quelques pages plus loin nous rencontrons notre héroïne Annika Bengtzon et nous allons la suivre tout au long du roman. L'écriture est efficace, on englouti rapidement les 400 et quelques pages. Mais ne vous attendez pas à un thriller halletant qui vous cloue à votre siège, de sexe et de politique il en est finalement assez peu question. L'enquête est plutôt un prétexte pour découvrir Annika journaliste stagiaire à la Presse du Soir. J'ai aimé la description de la rédaction du journal et du travail de journalisme que l'autrice maîtrise parfaitement ayant été journaliste elle même mais au niveau enquête point de suspense on sait quasiment dès le début qui a fait le coup même si quelques rebondissements dans l'intrigue essaient de noyer le poisson. J'ai aimé l'héroïne du roman: maligne, conciencieuse mais en même temps pleine de doutes. L'action finale ne m'a pas surprise du tout, tant je l'avais vu venir mais là encore celà nous permet d'éclaircir la personnalité d'Annika.

Pour conclure, studio 6 est un roman plaisant à lire mais son enquête un peu plate n'est pas à la hauteur d'un Stieg Larson avec son fabuleux Millenium, voir des enquêtes complexes de Camilla Larkson. Ce tome étant une introduction au personnage d'Annika Bengtzon, j'espère que les romans qui feront suite à celui-ci seront plus enlevés.

Pour info, ma copine Florence de Lotica Dream l'a lu aussi, sa critique est par là!

Dans la catégorie polar scandinave vous avez des titres à me conseiller? J'espère que vous n'êtes pas déjà lassé des mercredis "critiques littéraires" j'ai encore au moins un titre à vous présenter (dans un style totalement différent) et mon bilan lecture des six premiers mois de 2019 à vous soumettre, de quoi peut-être piocher des titres pour les vacances...