Ok ok j'ai cédé à la tendance du "pimp" dans le titre, c'est d'autant plus affligeant que "pimp" ça veut quand même dire "souteneur" (hum hum) mais bon c'était ça ou... rien!

Ces considérations linguistiques passées, j'en viens au sujet qui nous préocupe: à Noël, j'ai reçu cet ensemble bol + mug, sympa certes mais un peu trop simple à mon gout. L'an dernier, quand j'avais customisé des mugs pour Melle Bulle (voir ici) je m'étais dis qu'un jour j'en ferai pour moi, ce jour est venu!

bol et tasse 1

Forte de ma première expérience (re hum-hum), je savais dès le départ que je devais oublier l'idée d'un motif géométrique bien droit, d'un espacement régulier, une écriture fluide... la précision c'est pas mon point fort et en plus quand il s'agit d'objets arrondis, merci l'angoisse!

Il fallait également que je me décide sur une couleur qui pourrait s'accorder sans difficulté avec ce orange pas facile et le blanc.

Enfin, je voulais un motif pas trop envahissant et sur lequel je ne sois pas obligée de poser mes lèvres (si ça s'trouve c'est super safe mais bon chais pas, au boulot je dis toujours aux enfants de ne pas mettre les feutres dans leur bouche...).

Après 3 mois de réflexion (28 décembre - 27 mars, je suis une impulsive moi Messieurs Dames), je me suis armée de mes posca noirs (j'ai pris 2 tailles de mines) et j'ai dessiné à main levée sans même effacer une seule fois (contrairement à mon swap où j'ai dû laver mes mugs une trentaine de fois au moins).

Le dessin terminé, j'ai placé le tout au four à 160° pendant 30 minutes (j'ai présumé que c'était de la céramique et non de la porcelaine...). Pendant ce temps là, j'ai siroté un thé en lisant télérama, lancé une machine de linge, changé les draps et passé l'aspi, ouais ça fait moins rêver ce côté housewife limite desperate...

Bref, à la sortie du four j'avais ça:

bol et tasse 3

Et ça:

bol et tasse 4

J'avoue, j'aime bien mieux cet ensemble avec sa nouvelle déco (le bol est plus beau en vrai qu'en photo). Si j'ai mis 15 minutes à tout faire c'est le maximum (si bien sûr on occulte les 3 mois de réflexion!!). Le grand avantage du posca, c'est que si on est prise de crise de remords après les premiers traits, il suffit de passer un coup d'éponge et on oublie tout (bien sûr avant la cuisson).

Alors n'hésitez plus à customiser votre vaisselle c'est quasi-sans risque.

 

Edit: je me suis dévouée, j'ai testé le passage au lave vaisselle et ce fut un épic fail! Si vous vous lancez dans l'aventure, c'est lavage à la main seulement. Hop je vais repasser sur les trait et refaire ma tasse ^^!