J'avais annoncé dans un de mes précédent billet que ma semaine de vacances allait être consacrée majoritairement à la lecture, et je peux vous dire que j'ai tenu mes engagements!

Si j'ai pas mal avancé dans la lecture du tome 4 intégral du Trône de Fer (la saison 2 de la série a débuté la semaine dernière et après 2 épisodes elle semble toujours aussi bonne!), je me suis également replongée dans mes manga. J'ai ainsi terminé la merveilleuse série de Mari Okazaki: Complément Affectif.

A l'époque ce qui m'a décidé à commencer cette saga, c'est la beauté des couvertures:

ComplementAffectif1   complement_02   complement_03   complement_04   complement_affectif_05

complement_affectif_06   complement-affectif_007   complement-affectif-delcourt-8   complement-affectif-9-delcourt   complement-affectif-10-delcourt

Le dessin et la mise en page sont d'ailleurs des point fort du manga. Les héroïnes sont expressives, leurs vêtements à tomber. La mise en scène apporte un côté mélancolique et doux à l'histoire (même si elle peut peut-être paraitre confuse à des non lecteurs de BD japonnaises). En lisant le tome 11 (ce n'est pas un vrai tome, c'est plus un tome bonus, avec images, interviews...) on apprend que Mari Okazaki, porte une très grande attention à ses dessins pour elle c'est primordial dans un manga.

Personnellement, même si le dessin est beau, si derrière le scénario ne suit pas j'ai souvent tendance à laisser tomber. Mais ici tout me plait, les thèmes bien sûr, mais aussi la sensibilité et la finesse avec lesquelles ils sont traités. Parce que les questions que se pose Minami Fuji, c'est un peu le reflet de nos interrogations de femmes du XXIème siècle, qui essayons de conjuguer vie sentimentale, vie professionnelle épanouissante et pression sociale.

Le speach (piqué sur Manga-News):

"Le travail, l’amour, l’âge, son destin de femme : toutes ces questions assaillent Minami Fujii, jeune chef de projet de vingt-sept ans, fraîchement seule après l’abandon d’une histoire terne et sans avenir qui durait pourtant depuis sept ans. L’histoire d’une jeune femme d’aujourd´hui, prisonnière d’une forte pression sociale, galvanisée par une quête de perfection éreintante."

Si vous voulez en savoir plus n'hésitez pas à aller lire ces deux chroniques:

Et vous en ce moment, vous lisez quoi?