Me revoilà avec une nouvelle série TV sous le coude... Et encore une fois c'est du lourd!

Downton Abbey[1]

Alors si vous n'étiez pas du tout inspiré par l'univers fantastique du Trône de Fer vous le serez peut-être plus par celui de Downton Abbey.

Cette mini-série britanique (la saison 1 compte 7 épisodes, la saison 2: 8 + un épisode bonus qui sortira pour Noël 2011), a été crée par Julian Fellowes, le même Julian Fellowes qui a été Oscarisé pour le scénario de Gosford Park de Robert Altman. Et de Gosford Park on en est pas très loin ici...

Bon d'accord, mais de quoi est ce que ça parle? (Allez cette fois je m'aide de l'esprit de synthèse de Télérama!)

"A Downton Abbey, somptueuse propriété du comte de Grantham, chacun connaît sa place. L'épouse du comte, ses filles, les valets, les femmes de chambre, tout le monde tient son rang avec fierté et œuvre au bon fonctionnement de la vaste demeure. Ce bel ordre, qui semble immuable, va être secoué par la disparition, lors du naufrage du Titanic, de l'héritier de la fortune du comte et l'arrivée dans le domaine d'un nouveau successeur, Matthew Crowley, lointain cousin issu de la bourgeoisie. Pendant que Mary, la fille aînée du comte, hésite à l'épouser pour le seul confort de sa famille, la comtesse douairière, aristocrate revêche, s'emploie à démontrer que le contrat de succession est obsolète…"

Ce qui est passionnant dans cette série, c'est la façon dont les auteurs arrivent avec une délicatesse infinie à nous faire toucher du doigt les mutations de la société britannique au tout début du XXième siècle! Car dans la série bien sûr il est question de la famille Grantham qui occupe Downton Abbey mais il est également question de la domesticité employée dans la demeure.

Cette société de classe qui semble forte et immuable au début de la série va peu à peu se fendiller et laisser entrevoir la possibilité d'un monde tel que nous le connaissons desormais. Bien sûr, l'historienne que je suis n'a pu que s'enthousiasmer pour une tel série, qui bien que policée et romancée, n'en reste pas moins intelligente et pertinente.

Bien sûr les amateurs d'action risquent fort de ne pas s'y retrouver car le temps passe lentement à Downton, la première saison de 7 épisodes coure de 1912 (naufrage du Titanic) à 1914 (déclaration de la première guerre mondiale), la seconde saison, de 8 épisodes, couvre la totalité de la guerre. Et personnellement, vu la qualité des costumes, j'avoue attendre avec impatience la saison 3 pour les robes des années folles!

Allez je vous envoie le trailer de la saison 1:

Comme vous pouvez vous en rendre compte Maggie Smith alias Minerva McGonagall est présente au casting, et son rôle est délicieux à souhait!

Pour finir un petit conseil, regardez la série en version originale (avec des sous titres si besoin), car en Grande Bretagne l'accent en plus d'être comme chez nous un témoignage de lieux et surtout un témoignage de la classe dont on est issu. Dans cette série, c'est vraiment perceptible...

Alors qui signe pour la vie de château?

Je profite de ce post, pour vous souhaiter, conjointement avec ma soeur, une très belle année 2012! Qu'elle soit remplie de joies, de bonheurs, et de bidouillages!